01 48 86 31 16

Sélectionner une page

Depuis des décennies, l’assurance vie est le placement préféré des français, grâce à son attrait fiscal, sa sécurité et la performance de son produit-phare : les fonds euros, bien plus rentables que la plupart des autres placements dits sécuritaires. Jusque récemment, l’assurance vie garantissait les objectifs patrimoniaux de l’épargnant (faire fructifier un capital, préparer sa retraite, etc.), sans grande prise de risque.

Assurance vie et fonds euros : danger

Mais avec l’érosion régulière des rendements des fonds euros liée à la baisse des taux d’emprunt d’État (parfois négatifs), les épargnants commencent à se détourner de ce placement. En effet, si la performance moyenne des fonds euros en 2008 s’élevait à 4%, elle est passée en dix ans à 1,8% (estimation pour 2019 : 1,4%). Cette tendance à la baisse ne semble pas près de s’arrêter, dans un contexte où les taux d’intérêt allemands et français devraient rester durablement bas.

Et l’annonce récente des principaux assureurs (Generali, Suravenir, Allianz, …) de fermer certains fonds, d’en baisser la rémunération et d’en restreindre l’accès sous conditions, risque d’inciter les français à se détourner de ces contrats traditionnellement plébiscités par les épargnants, pour opter pour des placements offrant plus de rendement et moins de garanties. 41 % franchiraient le pas en perspective d’un gain supérieur.

Diversifier son épargne pour une meilleure performance

Aujourd’hui, un épargnant désirant maintenir la performance de son placement doit étudier la diversification de son épargne vers des supports proposant un ratio rendement / risque plus attractif. Les solutions sont variées. Parmi elles, l’investissement dans les résidences services seniors se distingue depuis quelques années, en offrant une performance contractuelle élevée et sûre.

 

Vous aimeriez avoir plus d’informations ?

Contact contenus (1 colonne) avec horaires
:
Share This