01 48 86 31 16

Sélectionner une page

En 2019, l’impôt change mais vos investissements responsables peuvent perdurer

 

Que va-t-il se passer avec la mise en place du prélèvement à la source en 2019 ? Mes souscriptions vont-elles toujours être prises en compte ?

OUI, cette réforme ne fait pas obstacle à l’application des réductions d’impôts. A compter du 1er janvier 2019, les contribuables paieront l’IR à la perception de leurs revenus par voie de prélèvement à la source.
Ainsi, au cours de l’année 2018, les contribuables acquitteront l’IR sur les revenus 2017 et au cours de l’année 2019, les contribuables paieront l’IR sur les revenus perçus en 2019.

S’agissant des revenus perçus en 2018, l’IR sur les revenus non-exceptionnels sera annulé. Seuls les revenus exceptionnels appréhendés en 2018 seront donc effectivement imposés.

Comment se fera la réduction fiscale avec le prélèvement à la source ?

Si vous effectuez une souscription pour du GIRARDIN SOCIAL en 2018, deux cas de figure sont possibles lors de la liquidation de l’IR sur les revenus 2018 en mai 2019 :

  • Vous n’avez pas de revenus exceptionnels en 2018. La somme correspondant à la réduction d’IR pour votre souscription vous sera reversée par l’administration fiscale en septembre 2019.
    ex : vous souscrivez 10.000 € en 2018, en septembre 2019 vous recevez un chèque de 12.000 €.
  • Si vous avez eu des revenus exceptionnels (*) en 2018 et que vous devez une fraction d’mpôt au titre de vos revenus 2018 : vous pouvez imputer la réduction IR pour souscription au GIRARDIN SOCIAL à laquelle vous avez droit sur la fraction d’impôt que vous devez en 2019 au titre de vos revenus 2018, dans les conditions habituelles.
    ex : vous souscrivez 10.000 € en 2018. vous percevez un revenu exceptionnel en 2018 de 20.000 € qui, déclaré en mai 2019, génère un supplément d’impôts de 5.000 €. L’administration fiscale vous restituera 7.000 € en septembre/octobre 2019 soit : 12.000 € – 5.000 € = 7.000 €)(*) Sont considérés comme des revenus exceptionnels : les bonus non contractuels, la part imposable des indemnités de rupture de contrat et de cessation d’activité, de cessation de fonctions de mandataires sociaux, de déménagement, etc. La participation et l’intéressement non placés, les bénéfices professionnels excédentaires et les retraits anticipés de plan d’épargne salariale en font aussi partie.

Combien pouvez-vous économiser avec le Girardin Social ?


Simulateur Girardin Social


Vous aimeriez avoir plus d’informations ?

Contact contenus (1 colonne) avec horaires
:
Share This