01 48 86 31 16

Sélectionner une page

Créer des revenus non fiscalisés

Lorsque l’on accumule un patrimoine, par ses revenus ou suite à un héritage, il faut intégrer rapidement cette évolution afin de ne pas payer un niveau d’impôts disproportionné comparé à ses revenus réels (mensuels). Il faut adopter une stratégie patrimoniale et un expert pourra vous y aider.

De nombreuses solutions existent, que ce soit pour générer des revenus réguliers défiscalisés, bénéficier de réductions d’impôts ou encore construire un patrimoine et le léguer à moindres frais.

Un investissement n’est jamais à prendre à la légère, de nombreux paramètres sont à évaluer pour pouvoir atteindre ses objectifs dans la durée. N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier d’une étude personnalisée de vos besoins.

 

Le revenu complémentaire

Créer un revenu complémentaire présente plusieurs avantages. Il permet de diversifier ses revenus et ainsi ne pas dépendre uniquement d’un emploi. C’est aussi une garantie de revenu dans les moments difficiles de la vie, pour soi mais aussi pour ses proches. C’est encore un moyen de préparer sa retraite, d’avoir des revenus supplémentaires, et plus globalement de faire fructifier son épargne et son patrimoine.

Il existe plusieurs types de revenu complémentaire : des loyers, des dividendes, des intérêts ou des plus-values mobilières ou immobilières. Il existe plusieurs alternatives pour dégager un revenu complémentaire : les assurances vie, les plans d’épargne en actions (PEA), les plans d’épargne salariale, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), l’immobilier locatif, les obligations…

Le choix d’un actif se fait selon plusieurs critères : le taux et la constance de son rendement, sa liquidité, la fiscalité qui s’y applique et le risque que comporte l’investissement. Il n’existe pas un actif mieux que les autres, tous présentent des avantages et des inconvénients. Suivant les objectifs et la situation de l’investisseur, un conseiller en gestion de patrimoine pourra l’orienter vers celui qui lui convient le mieux.

Les placements immobiliers ont tous un avantage en commun : il est possible de défiscaliser leurs loyers.
Trois moyens sont possibles :
– grâce aux niches fiscales des lois comme Girardin, Pinel ou Censi-Bouvard,
– grâce à la déduction des charges foncières permettant de réduire le revenu net imposable grâce au déficit foncier.
– ou grâce au statut de Loueur Meublé Non Professionnel ou Loueur Meublé Professionnel

 

Le déficit foncier

On a un déficit foncier lorsque les charges de son patrimoine immobilier sont supérieures aux revenus, il permet de ne pas avoir de revenus fonciers imposables mais aussi de réduire son revenu global. Son calcul est simple : charges foncières déductibles – revenus fonciers

Les charges déductibles sont :

• Les frais de travaux
• Les impôts fonciers et taxes locales
• Les frais de salaires des concierges et des gardiens
• Les honoraires de gestion
• Les primes d’assurance
• Les intérêts d’emprunt
• Les frais de correspondance (montant forfaitaire de 20€ par an et par location)

Le déficit foncier est imputable au revenu global dans la limite de 10 700€ par an. Si il est supérieur à ce montant, il peut être reporté les 10 années suivantes à condition que le bien soit mis en location pendant au moins 3 ans après la déduction. La part du déficit foncier du à des intérêts d’emprunt n’est pas imputable au revenu global. En revanche il pourra être soustrait du revenu foncier des 10 années suivantes.

 

2 exemples pour bien comprendre

 

  • Un propriétaire perçoit 20 000€ de loyers, ses charges sont de 18 000€ (5 000€ de frais de travaux, 3 000€ d’impôts fonciers et 10 000€ d’intérêts d’emprunt). Son déficit foncier est donc de 11 000€, 10 700€ sont imputables au revenu global et 300€ sont reportés les années suivantes.

 

  • Un propriétaire perçoit 20 000€ de loyers, ses charges sont de 5 000€ de frais de travaux, 3 000€ d’impôts fonciers et 22 000€ d’intérêts d’emprunt, son déficit foncier est donc de 10 000€ mais seulement 8 000€ sont imputables au revenu global, les 2 000€ de déficit générés par les intérêts d’emprunt sont reportés les années suivantes.

Contactez-nous

Contact solution (avec horaires)
Share This